Nos devoirs envers l’Imam Al-Mahdi (2)

Nos devoirs envers l’Imam Al-Mahdi (2)

Cette obligation consiste à demander à Allãh, par le Du’ã de nous faire connaître l’Imam Al-Mahdi (’aj), car l’acquisition de cette connaissance dépend uniquement d’Allãh et n’est pas de la compétence de l’homme. Celui-ci ne saurait l’obtenir uniquement par ses propres efforts et sa volonté, mais c’est une lumière qu’Allãh projette dans le coeur de qui Il veut.
imam al-mahdi

En effet, Mohammad Ibn Hakim rapporte: "J’ai demandé à Abi Abdullãh (l’Imam As-Sãdiq): - De qui vient la connaissance? - Elle vient d’Allãh. Les serviteurs n’y sont pour rien, m’a-t-il répondu."

Donc pour parvenir à la connaissance de l’Imam Al-Mahdi, il est nécessaire de pratiquer continuellement le Du’ã, et notamment le Du’ã mentionné dans le troisième devoir :

Allãhumma ’arrifni nafsaka fa-innaka in lam tu’arrifni nafsaka lam a’rif rasulak-a

Allãhumma ’arrifni rasulaka fa-innaka in lam tu’arrifni rasulaka lam a’rif hujjatak-a

Allãhumma ’arrifni hujjataka fa-innaka in lam tu’arrifni hujjataka dhalaltu ’an dini

Il est du devoir des croyants de réciter les Du’ã prescrits par les Imams d’Ahl-ul-Bayt (p), pour qu’Allãh leur inspire la connaissance de l’Imam Al-Mahdi.
imam al-mahdi

Le plus important de ces Du’ã nous semble celui recommandé par l’Imam As-Sãdiq (p), selon son compagnon Zurãrah qui rapporte: «Lorsque j’ai entendu Abi Abdullãh dire un jour: - "Al-Qã’im (le Résurrecteur) fera une occultation avant sa résurrection", je lui ai demandé, - Et pourquoi (cette Occultation)? Il dit «il a peur», en pointant sa main vers son ventre avant d’ajouter. - Ô Zurãrah! C’est lui l’Attendu et c’est lui dont on doutera de la naissance: les uns diront que son père est mort sans laisser de successeur, d’autres diront que sa mère était enceinte, d’autres encore affirmeront qu’il s’est occulté, d’autres diront qu’il était né des années avant le décès de son père, et c’est lui l’Attendu. En fait Allãh veut éprouver les coeurs des Chiites. Et c’est là que les faux croyants seront sceptiques, ô Zurãrah!» Zurãrah ajoute: J’ai demandé alors: - Que je sois sacrifié pour toi! Si je vivais jusqu’à cette époque, que devrais-je faire?
L’Imam a répondu: - Quand tu attraperais cette époque-là, accomplis le Du’â’ suivant:
imam al-mahdi

Allãhumma ’arrifni nafsaka fa-innaka in lam tu’arrifni nafsaka lam a’rif rasulak-a

Allãhumma ’arrifni rasulaka fa-innaka in lam tu’arrifnî rasulaka lam a’rif hujjatak-a

Allãhumma ’arrifni hujjataka fa-innaka in lam tu’arrifni hujjataka dhalaltu ’an dini



Audio

(Ô mon Dieu! Fais-moi Te connaître, car si Tu ne me fais pas Te connaître, je ne connaîtrais pas Ton Prophète!

Ô mon Dieu! Fais-moi connaître Ton Messager, car si Tu ne me fais pas connaître Ton Messager, je ne connaîtrais pas Ta Preuve!

Ô mon Dieu! Fais-moi connaître Ta Preuve, car si Tu ne me fais pas connaître Ta Preuve, je dévierai de ma Religion!)1

commentaires

Envoyer un commentaire

* Les champs marqués d'un astérisque doivent certainement avoir une valeur.