LA NAISSANCE ET LA MORT DU PROPHETE (pslf)

LA NAISSANCE ET LA MORT DU PROPHETE (pslf)

Introduction.


La religion se définit comme un ensemble de croyances et de pratiques dont l'objet serait les rapports entre l'homme et son créateur. Depuis, l'homme a cherché à faire la volonté de Dieu. Pour ce faire certains hommes ont inventé des croyances et des pratiques. D'autres par conséquent suivent les messages leur apportés par les prophètes. Allah a envoyé plusieurs prophètes pour guider l'homme et qu'il soit appelé ''un homme bon'', celui-ci doit impérativement obéir aux commandements d'Allah et se soumettre à sa volonté. C'est ainsi que l'Islam attache une importance particulière à l'acquisition de savoir qu'il a déclaré que le chemin du savoir et de la sagesse mène au paradis. Les prophètes ne sont pas venus simultanément. Allah a différencié leurs venues afin que le message que chacun a reçu corresponde à l'ordre de la prophétie Dans les lignes qui suivent, nous allons vous présenter les cinq grands prophètes qui se sont distingués. Allah a révélé les livres contenant ses commandements et qui nous parlent de l'unicité d'Allah. Voici les cinq grands prophètes qui sont distingués :

1-Nouh (s)
2-Ibrahim (s)
3-Moussa (s)
4-Jésus (s)
5-Muhammad (pslf).

Ceux qui suivent le prophète Muhammad sont appelés les musulmans. Les musulmans croient à tous les prophètes et les respectent aussi. Il y a au total 124000 prophètes en commençant par Adam et le plus grand parmi eux est Muhammad (pslf). Il est le saint prophète de l'islam. Avec lui Allah a complété l'ordre de la prophétie. Il est le dernier prophète d'Allah et nul autre prophète ne viendra plus après lui jusqu'au jour du jugement.

Allah a donné le rang de législateur à quelques prophètes. En d'autres mots, il leur a révélé les livres célestes contenant ses commandements et parmi lesquels Allah a révélé le plus grand au prophète Muhammad (pslf) il est complet à tous égards, et il est le dernier message d'Allah à l'humanité. Ce message est le coran dont aucun autre livre dans le monde n'atteint le rang du saint Coran. Nous voulons parler un peu de la naissance et de la mort du prophète Muhammad (pslf) pour faire voir à la communauté islamique et non islamique comment le prophète était né et comment il avait passé sa vie. Néanmoins bien d'études plus éloquentes que la nôtre ont été déjà faites à ce sujet. Le prophète avait passé sa vie comme était déterminé par le destin d'Allah. Il vivait comme tout le monde mais la différence est que tout ce qu'il faisait était par la volonté de Dieu (Allah). '' il ne parle sous l'empire de la passion, c'est seulement une révélation qui lui a été inspirée''1

LA NAISSANCE DU PROPHETE.


Parlant de sa naissance il est né dans une famille pauvre, son grand père Abdul Mutalib décida d'avoir une femme pour son fils Abdallah alors âgé de 25 ans. On lui avait choisi une femme au nom de Amina parce qu'elle était docile vis-à-vis de sa famille. Après le mariage avec celle-ci, Abdallah passa quelques jours chez sa belle famille conformément à la tradition. Avant de rejoindre (lui et sa femme) le toit familial Abdallah quittera sa famille et voyagera vers Cham où il trouvera la mort, sa femme Amina enceinte du Prophète n'avait comme héritage que cinq chameaux, un troupeau de moutons et une esclave du nom de Oumou Ayman. La généalogie du prophète Muhammad remonte par son père Abdallah Bin Abdul Mutalib (et son nom Shaybatoul Hamd) Ibn Hachim (et son nom Amri) ibn Manafi ibn ISMAEL ibn IBRAHIM (s) Amina est sa mère pendant qu'il avait pour oncle Abu talib.

Le prophète naquit à la Mecque sa cité d'origine en Arabie dans la plantation de Abi talib un certain vendredi 17 rabioul Awal 570 dans l'année de l'éléphant correspondant au 8 juin selon le calendrier chrétien après Jésus christ (a). Il était de coutume, chez les nobles familles de Quraysh, de confier les nouveau-nés à des campagnardes pour qu'ils soient élevés dans un environnement ouvert et sain. En vertu de cette coutume donc, la mère du noble prophète Muhammad (pslf) a confié celui-ci aux soins d'Halima Saadiya, une femme de la tribu de bani Sa'ad. Le noble prophète Muhammad (pslf) passa les cinq premières années de sa vie avec Halima et pendant cette période, il y eut des événements qui se succèderent.

Un jour, dans le désert, alors qu'il vivait avec sa nourrice, son frère de lait, le fils de Halima vit apparaître trois hommes tous de blanc vêtus, ils fendirent la poitrine de l'enfant et purifièrent son cœur d'une eau pure céleste, ensuite ils tournèrent sur ses côtés si bien que le prophète Muhammad parût s'affaiblirent. Et lorsque la nourrice et son mari accoururent, les trois êtres surnaturels disparurent ce fut en effet, son premier contact avec les anges du ciel.

Une autre fois vint un jour, une expédition des commerçants chrétiens qui voyageaient vers Cham. L'un d'eux vit l'enfant ; c'est-à-dire le noble prophète Muhammad (pslf) et pria sa nourrice de le lui confier afin qu'il le montra aux moines chrétiens de l'Abyssinie (Ethiopie). La tradition voit dans la première scène l'extirpation symbolique de la faillibilité, et certains exégètes y rapportent les versets suivants : " Ne t'avons-nous pas ouvert le cœur et ne t'avons-nous pas déchargé du fardeau qui accablait tes épaules ? 2 Après ces cinq premières années passées avec Halima, celle-ci l'a rendu enfin à sa mère Amina , qui l' éleva avec beaucoup d'affection et dévouement. A l'âge de six ans, elle l'amena à Médine pour quelques jours dans sa famille et, pendant son voyage de retour.

Amina rendit le dernier soupir à Abuwa localité prochaine de Médine. Abdul Mutalib prit la relève tout en aimant beaucoup son petit fils orphelin, mais il était mort deux ans plus tard. Le noble prophète (pslf) commença à vivre avec son oncle Abou talib. et sa femme Fatumah binti Assad, qui aimait le prophète Muhammad (pslf) comme s'il était son propre fils. lorsqu'il entreprenait ses voyages de commerce il prenait son jeune neveu avec lui et comme Muhammad (pslf) acquit, sous la direction de son oncle, de bonnes connaissances et expériences dans ce domaine et que les personnes qui avaient eu l'occasion d'avoir de contact avec lui, faisaient son éloge, quelques commerçants l'engagèrent comme représentant afin qu'il traite des affaires en leurs nom Muhammad (pslf) s'est acquitté si bien de ses responsabilités que ces agents étaient très satisfaits de son honnêteté, raison pour laquelle, ils le respectaient beaucoup et prirent l'habitude de l'appeler Cadiq (le véridique) et Amine (l'honnête). Depuis sa tendre enfance, il n'a jamais menti, il avait un excellent comportement et un caractère appréciable qui n'avaient pas de semblables dans sa génération jusqu'à nos jours.

La mort du Prophète.


Déjà atteint par la maladie qui devait mettre fin à ses jours, le prophète Muhammad (pslf) conduisit le pèlerinage en 632 appelé précisément le pèlerinage d'adieu. Ce fut grand défilé du triomphe de l'islam. Dans une ambiance mémorable le prophète rappela à la communauté les fondements de l'islam et du haut d'un rocher proclama de sa voix affaiblie mais amplifiée par celle de Bilâl, le premier muazzin de l'islam. Ce qui suit : " O homme, Satan a désespéré d'être adoré sur cette terre qui est vôtre, mais il se contentera des concessions que vous lui feriez dans vos actions.

Méfiez-vous donc de lui pour votre religion. Hommes ! Ecoutez mes paroles et pesez-les, car j'ai accompli mon devoir et je laisse parmi vous ce pourquoi vous éviterez à jamais l'égarement, si vous y restez fidèles. Une loi claire : le livre d'Allah et les membres de ma faille. Ils sont complémentaires l'un à l'autre et inséparables l'un de l'autre et si vous vous remettez à eux tous, vous ne serez jamais égarés.3 Ecoutez mes paroles et pesez-les sachez que tous musulmans sont frères l'un de l'autre, que les musulmans sont des frères qu'il n'est licité pour un homme sur la peau de son frère que ce que celui-ci lui donne de son plein gré ne faites point tort à vos propres personnes. Ceci se produisit dix jours plus tard sur la route de retour vers Médine, le messager d'Allah s'arrêta à Gadir Khum à plus au moins 20 Km au nord de la Mecque pour prononcer son plus grand et plus long sermon, celui d'adieu, mais lequel malheureusement plusieurs historiens tendancieux ont préféré fermer les yeux et garder les silences de peur de faire connaître la dernière volonté du prophète au monde entier.

Dans ce discours fleuve prononcé devant les musulmans venus de différentes contrées pour le pèlerinage, le messager d'Allah va une fois de plus présenter la charpente de l'islam et terminer par le problème de sa succession en désignant Ali ibn Abitalib comme son légataire et guide de la communauté islamique après lui, le messager d'Allah dira : " Celui pour qui je suis le maître, ce Ali est son maître, O Allah soit ami de celui qui est son ami et ennemi de celui qui lui est ennemi, secours celui qui le secourt et abandonne celui qui l'abandonne "4 Aujourd'hui, le terme revient au point où il était ce jour où Dieu créa les cieux et la terre et ce fut son dernier pèlerinage. Il rentra à Médine et à environs 60 jours après ce discours, le messager d'Allah mourut à Médine à la suite d'une courte maladie, le 8 juin 632, et fut enterré par une poignée de siens dont Ali et parents au moment où quelques disciples étaient préoccupés par le pouvoir.

En dépit des nombreuses légendes, qui circulèrent déjà du vivant du prophète selon lesquelles Muhammad a rejeté la prétention qu'un être humain, soumis à Allah ou canal seulement. ''Muhammad n'est le père d'aucun homme parmi vous, il est le prophète de Dieu ; Dieu connaît parfaitement toute chose''5 Il est mort à l'âge de 63 ans dont 23 ans de sa mission prophétique. il menait une vie très simple, il haïssait l'idolâtrie et la paresse et faisait habituellement son travail personnel lui-même . bien qu'il fut le prophète d'Allah et il ne voulait pas que ses milliers adeptes fassent le travail à sa place. Il raccommodait lui même ses chaussures et ses vêtements étaient toujours simples mais propres il mangeait toujours une nourriture simple et en communauté et se lavait toujours les mains avant et après les repas. Un petit sourire était toujours présent sur son visage et accueillait les gens très agréablement. Il se taisait lorsque d'autres parlaient, il n'a jamais crié sur quelqu'un ni n'a jamais employé un langage grossier.

Il était toujours gentil avec tout le monde et aidait les pauvres et les nécessiteux très généreusement. Il allait s'enquérir de la santé des malades et les consolait. il avait surtout beaucoup d'égards pour les orphelins et les indigents. Si un nécessiteux venait lui demander secours, il ne refusait jamais de l'aider. Il recevait ses visiteurs avec beaucoup d'hospitalité, et s'entretenait avec eux plaisamment, parfois il offrait ses repas à ses visiteurs bien qu'il ait faim lui même. Il était non seulement gentil envers les êtres humains mais aussi avec les oiseaux, ''conseillait à ses partisans de donner de la nourriture et de l'eau aux animaux dont ils s'étaient servis dans leurs voyages, dès qu'ils s'étaient servis dans leurs voyages, dès qu'ils arrivaient à destination. Il leur demandait également de ne pas surcharger les animaux Allah a envoyé le prophète muhammad (pslf) comme un bienfait pour toutes les créatures. Alors pour conclure nous nous servons d'une parole du prophète Muhammad transmise par l'imam As-sadiq qui a dit " lorsque Moise est venu, il est venu avec un oeil ouvert sur l'au-delà, Cette parole à la fois résume bien l'affirmation que l'islam contient à la fois, voilà pour parler que peut.

Notes de la fin.

______________________________________
1 Coran sourate nadjm verset 3-4
2 Coran sourate Nashrah verset 1-2
3 the restatement of the history of islam and muslims, op.cit
4 ibidem
5 Coran sourate ahzab verset 40

commentaires

Envoyer un commentaire

* Les champs marqués d'un astérisque doivent certainement avoir une valeur.