LE HUITIÈME IMAM

LE HUITIÈME IMAM

Le huitième Imam est Ali al-Ridhâ (P), fils de Moussâ. Sa mère est la Dame Najma.

 

L'Imam est né le 11 Dul-qa'dah, 148 A.H. à Médine. Il est mort empoisonné de 29 Cafar, 203 A.H. Ses funérailles furent conduites par son fils, l'Imam Muhammad al- Taqi al-Jawâd (P) et il fut inhumé à Mech-had (IRAN) où se trouve son mausolée aujourd'hui.

 

Ses connaissances, sa gentillesse, sa générosité, ses dispositions à la bonté et sa piété sont universellement connues et n'ont pas besoin d'être relatées ici.


Le Calife Mamoun voulut désigner l'Imam comme héritier présomptif. L'Imam déclina son offre, car il prévoyait la ruse du Calife. Toutefois Mamoun le força à accepter le titre de successeur. Mais l'Imam n'accepta cette offre forcée qu;à condition de ne prendre aucune part à l'administration du gouvernement.

 

La large connaissance de l'Imam en matière de religions et écoles juridiques diverses se révéla au cours de différents débats organisés par Mamoun. Même des voyageurs retournant àleurs pays respectifs auraient relaté les larges connaissances de l'Imam.

 

On raconte que l'imam aurait veillé toute la nuit en priant et qu'il aurait terminé la lecture de tout le Coran en trois jours. Il aurait prié pendant des heures d'affilée et accompli mille rak'ah en une journée et une nuit.. Il se serait prosterné pendant plusieurs heures. Il avait l'habitude de jeûner souvent.


Il n'aurait jamais interrompu quelqu'un pendant qu'il parIait, ni abusé de quiconque. Il ne se serait jamais étendu en présence de quelqu'un, ni n'aurait jamais ri aux éclats, ni craché devant quelqu'un.

 

Il s'asseyait avec tous ses proches, femmes et serviteurs et partageait ses repas avec eux.

commentaires

Envoyer un commentaire

* Les champs marqués d'un astérisque doivent certainement avoir une valeur.